Peindre un plafond est l’étape incontournable pour donner un coup de neuf à une pièce ! Suivez ces quelques règles pour obtenir un résultat lumineux, homogène et sans traces :

Préparer la pièce

Commencez par protéger votre pièce. Disposez une bâche en plastique sur les sols, radiateurs et meubles qui n’ont pu être retirés.

Préparer le support

Si le plafond est vraiment sale, vous pouvez le nettoyer à l’aide d’une éponge trempée dans de l’eau savonneuse puis le rincer à l’eau claire. Laissez bien sécher puis collez du ruban adhésif de protection pour protéger la peinture des murs.

Pour obtenir un résultat net et propre, comblez les imperfections, les écailles, les trous et lissez les aspérités à l’aide d’un enduit de rebouchage. Respectez le temps de séchage de l’enduit puis poncez-le soigneusement à l’aide d’un papier de verre fin.

Dépoussiérez ensuite votre plafond à l’aide d’une grande brosse.

Préparez votre fond

Ne faites pas l’impasse sur la couche d’accroche ou couche de fond. Elle garantit un résultat régulier en limitant l’absorption de la peinture de finition par le support (surtout lorsque le plafond est neuf).

Choix de la peinture

Optez pour une peinture acrylique de qualité professionnelle qui vous facilitera le travail en ne gouttant pas et en limitant les traces de rouleau. Suivez bien les instructions de dilution, ceci vous évitera de votre les coups de rouleau.
Communément, la peinture pour plafond est blanche. Sachez qu’il existe différents types de « blancs » en fonction du résultat souhaité. Un blanc franc (avec une pointe de bleu) relèvera la couleur de vos murs alors qu’un blanc cassé plus doux créera une harmonie.

Le matériel adéquat

Si vous ne pouvez pas utiliser une perche, prévoyez un escabeau ou mieux encore un échafaudage roulant vous éviteront un torticolis. Prévoyez ensuite le nécessaire à peinture classique : rouleau, pinceau plat pour les contours, pinceau brosse rond pour les angles, bac à peinture avec grille.

Le bon moment

Evitez de peindre lorsqu’il fait moins de 10°C, la peinture sècherait trop lentement. Si par contre, il fait plus de 25°C, elle sèchera trop vite et votre rouleau laissera des traces.

La technique pour bien peindre un plafond

Commencer par peindre au pinceau les moulures, les angles et les bords. Trempez ensuite votre rouleau dans le bac à peinture puis faites-le rouler sur la grille pour bien répartir la peinture. Peignez un mètre carré après l’autre en procédant par bandes parallèles à la source de la lumière naturelle puis croisez perpendiculairement. Peignez toujours en ayant la lumière naturelle face à vous et en reculant vers le mur opposé ; cela vous permet de vérifier la qualité de votre travail. Pour un résultat soigné, ne repassez pas sur les zones déjà sèches et n’économisez pas la peinture en appuyant trop fortement sur le rouleau. Enfin, terminez votre pièce d’une traite, sans vous interrompre.